Au moment de rechercher un logement en location, que ce soit une maison ou un appartement, vous avez le choix entre éplucher les petites annonces entre particuliers ou passer par un agent immobilier. Mais avant de vous lancer dans les recherches, histoire de savoir où aller et ne pas perdre votre temps, préférez d’abord vous poser quelques questions dont:

  • quel est le montant du loyer que vous pourriez payer tous les mois ? Pensez qu’il faudra être à l’aise. En aucun cas votre compte bancaire ne devra passer dans le rouge ! Ici, vous prendrez en compte vos revenus et vos dépenses. Les spécialistes en immobilier vous diront que le montant de votre loyer ne doit pas dépasser un tiers de votre revenu. Même chose pour la mensualité de remboursement d’un emprunt immobilier quand vous achetez votre logement
  • quelle surface habitable et combien de chambres vous faudra-t-il ? Tout dépend vraiment du nombre de locataires
  • dans quelle ville ou au moins dans quelle région avez-vous envie d’habiter ? Parfois, ce sera pour vous rapprocher de votre travail et ainsi éviter d’être coincé tous les jours dans les bouchons. À moins que vous ne préfériez vous rapprocher de votre famille ou de vos amis !

Etat des lieux

Grâce à ces informations, votre agent immobilier pourra compléter votre fiche ou alors vous renseignerez le moteur de recherche des sites d’annonces entre particuliers. Au moins, vous n’obtiendrez que des résultats ciblés, susceptibles de vous convenir. Comprenez ici que vous ne perdrez pas votre temps à feuilleter des pages et des pages de résultats.

Quand vous tombez sur un logement qui semble vous convenir, allez le visiter. Une fois que vous aurez un coup de cœur pour une habitation, sans doute aurez-vous hâte de fixer une date pour la remise des clés. C’est à cette même date que vous signerez le contrat de location. Et encore à cette date que vous devrez procéder à un état des lieux des plus minutieux. Ce document décrit précisément l’état du logement et de ses équipements, pièce par pièce, à l’arrivée du locataire. Il faudra encore en faire un autre, à la fin du contrat de location, le jour de la sortie du locataire.

Pourquoi effectuer un état des lieux?

Même si cette démarche vous semble longue et fastidieuse, dites-vous bien que c’est important si vous avez envie de récupérer votre caution un jour ! La caution, aussi appelée dépôt de garantie, est versée par le locataire à son propriétaire le jour de la signature du bail de location. Le plus souvent, son montant sera égal à plusieurs mois de loyer. Ce dépôt de garantie servira en cas de loyer impayé, de charges impayées ou bien encore quand il faut procéder à des réparations. Il faut toutefois qu’il soit avéré que ces dégradations soient effectuées par le locataire en place. Ici, il faudra comparer l’état des lieux d’entrée et celui de sortie. Toutefois, quand les dégâts sont dues à la vétusté, en aucun cas le locataire ne sera tenu responsable. Ici, c’est le bailleur seul qui devra payer la facture de réparations.

Etat des lieux

Une fois cet état des lieux complété, il s’agira de l’annexer au contrat de location. À défaut, cela ne voudrait surtout pas dire que ce bail soit caduque. Cela sous-entendrait simplement que le locataire a reçu un logement en bon état. En clair, il devra le rendre également dans le même état au moment de la sortie, à la fin du bail de location. Vous l’aurez compris, un état des lieux est vraiment une garantie tant pour le locataire que pour son bailleur.

Le plus souvent il sera procédé à un état des lieux à l’amiable entre le locataire et le propriétaire. Ici, tout est gratuit. Mais, si pour une raison ou une autre, le bailleur décidait de mandater une tierce personne, un agent immobilier ou un huissier de justice, il en serait autrement. En effet, quand c’est un agent immobilier ou un huissier qui se charge d’un état des lieux, il y a des frais à régler. Généralement, la facture sera partagée entre le locataire et son bailleur.

État des lieux : où trouver un modèle vierge?

Pour trouver un modèle d’état des lieux vierge, il suffit d’aller sur internet. Une fois le modèle téléchargé, vous l’imprimez. C’est en lisant ce modèle que vous apprendrez certainement qu’il existe des mentions obligatoires sur un état des lieux comme :

  • la description de toutes les pièces avec leurs équipements. Aussi bien à la date d’arrivée qu’à la date de départ. Tout sera passé au peigne fin : le plafond, les murs, le sol ainsi que tous les équipements. Pièce par pièce. Voilà donc une tâche minutieuse et énergivore. Mais encore une fois, pensez à votre caution, cela vous motivera !
  • un inventaire des clés permettant d’accéder au logement. Le bailleur en gardera un jeu et vous remettra les autres
  • le relevé des compteurs : électricité, eau et parfois gaz. Ne zappez pas cette étape sinon vous aurez à payer les dernières consommations d’énergie de votre prédécesseur
  • ajouter sur l’état des lieux de sortie les prochaines coordonnées du locataire sur le départ. Ainsi, le bailleur saura facilement le joindre, si besoin.

Un état des lieux sera bien fait quand il est fait en plein jour. En effet, ils ne seront pas rares les défauts qui vous échapperont à la lumière artificielle ! Prenez donc rendez-vous en journée. Une fois entré dans le logement, il faut vérifier que toutes les pièces reçoivent de l’électricité. Vous actionnez les interrupteurs, vous testez les prises et les appareils fonctionnant à l’électricité. Quand il manque une ampoule, vous le notez. Au moins, le bailleur ne pourra pas vous la facturer au moment de la sortie. Pensez aussi à ouvrir tous les robinets et à tirer la chasse d’eau. Quand il y a du gaz dans l’habitation, c’est pour alimenter une chaudière ou une plaque de cuisson. Vous les essayez aussi. Histoire de vérifier que tout marche bien.

Etat des lieux

Comment réussir son état des lieux?

Vérifiez aussi l’état des menuiseries tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ouvrez les tiroirs et les portes de placards. Pensez qu’il faudra tout noter sur votre état des lieux, même le plus petit des défauts. Même une minuscule tâche, même une peinture qui commence à s’écailler. Même un petite fissure. Encore une fois, cette démarche vous prendra du temps mais pensez qu’elle vous permettra de récupérer votre dépôt de garantie le jour de votre départ. Ou plus exactement dans les deux mois qui suivent votre fin de bail. En effet, il s’agit du délai dont dispose le bailleur pour vous rendre votre argent, quand tout va bien.

Par contre, il est fort possible que vous soyez passé à côté de quelques défauts. Si vous vous en rendiez compte une fois que vous avez emménagé, pas de panique ! En effet, il existe une loi qui vous protège. Cette loi est en fait un droit de rectification. Vous pouvez modifier votre état des lieux dans les dix jours suivant sa rédaction. Si votre propriétaire ignorait cette loi ou s’il ne voulait pas appliquer la loi, commencez donc par lui envoyer un courrier recommandé. À défaut de réponse favorable, vous feriez appel à un huissier de justice pour mettre un terme à ce différend !